Spartakus, queer et subversif


I am object, nouvelle vague de répression en Iran, 300 condamnations
July 30, 2007, 10:59 am
Filed under: Anti-sodomy, Asylum, Censure, Féminisme, France, Gay, Hanged, Homophobie, Iran, Peine de mort, Queer, Torture

imobject.jpg

Nouvelle vague de répression en Iran (IRQO)

Dans les dernières deux semaines, avec la protestation légitime des Iraniens au sujet des pressions toujours croissantes du gouvernement, une nouvelle vague de répression et d’élimination a commencé à l’intérieur du pays.

Lors d’un entretien dans l’émission TV «Kooleh Poshty», le 24 juillet, Saeed Mortazavi a souligné et détaillé chaque groupe et individus visés par la nouvelle vague de violence et d’assassinat du gouvernement d’Iran. Dans ces commentaires, il décrit clairement les groupes qui violent prétendument les lois islamiques officielles et il parle en détail des diverses formes de vêtements, de robes, de maquillage, et de coiffure considérées comme inacceptables et impardonnables. Mais, pour expliquer la mesure de ces violentes menaces, Saeed Mortazavi considère que les coupables ne seront pas punis à la première arrestation mais recevront d’abord un avertissement et des «conseils». Apparemment lors de son intervention, Mortazavi ne se réfère pas aux images et aux rapports reproduits dans la presse de ces méthodes de punition des autorités face à ceux qu’il considère coupables de ces prétendues offenses immorales.

Vu les circonstances, le respect pour la loi et les droits fondamentaux des personnes est un moindre souci pour le système juridique. Dès qu’individu sera visé, il sera traité de façon brutale et violente avec intimidation verbale et menaces physiques, dans de nombreux cas, avant que l‘accusé n’ait pu répondre à son accusation, il est battu à sang. Les propos de Mortazavi ne rassurent pas et n’inspirent pas la confiance des auditeurs !

Lors de l’interview, Saeed Mortazavi a fait, intentionnellement et inexactement, cinq références inexactes au terme «hamjensbaz» (qui a des relations avec une personne du même sexe) plutôt qu’au terme «homosexuel» qui aurait été plus correct.

À cause d’une traduction incorrecte de l’expression «I am object» (Je suis objet), slogan sur un tee-shirt porté par un jeune homme, la communauté homosexuelle en Iran a été soumise à un très fort châtiment.

L’organisation étrangère iranienne (IRQO) condamne la violation continue des droits de l’homme commise par le gouvernement de la République Islamique d’Iran qui utilise toute méthode de violence et de pression à l’encontre de tous les secteurs de la société, en particulier sur les minorités sexuelles iraniennes, et demande à tous les individus et aux organismes actifs des Droits de l’Homme dans le Royaume de s’engager pour une l’intervention afin de que l’homosexualité soit décriminalisée.

Tenant compte des révélations issues de la sombre et criminelle histoire de la République Islamique d’Iran, nous pouvons penser que Saeed Mortazavi, visage bien connu pour sa puissance juridique et accusé de morts et de condamnations innombrables, y compris celle de Zahra Kazemi, s’efforce d’expliquer et d’imposer des modèles de coiffures et les slogans des vêtements à la jeune génération provocante et réprimée. Tandis que l’insécurité, l’injustice, le chômage, la corruption et le manque toujours croissant de liberté civile ont compromis la vie de la société.

Malheureusement, de tels commentaires psycho-maniaques sont le combustible à de nouveaux cycles de violence, de meurtre, et de violation des droits de l’homme.

Nous avons tous entendu que de nouvelles exécutions sont à venir et nous serons vigilants sur la suite de ces massacres. D’après des rapports, il est prévu que trois cents individus soient victimes de cette phase de suppression et de répression et qu’ils soient exécutés pour des crimes chimériques.

Où que nous soyons, élevons nos voix pour protester contre ces actes sauvages commis par ce régime et faisons pression sur les organismes internationaux de Droits de l’Homme afin d’arrêter cette vague de violence et de massacre.

Traduction HJL

Organisation Étrangère Iranienne – IRQO
[livevideo id=4407668C87984EFC9B8AC7DCBCF5BF70]



Hamid libéré du centre de rétention de Vincennes
July 28, 2007, 8:35 pm
Filed under: Asile, Asylum, France, Gay, Iran, Manif, Queer

freehamid2.jpg

Grace à notre mobilisation, Hamid, le jeune réfugié homosexuel iranien à été libéré aujourd’hui à 18 heures.
La forte mobilisation associative de la journée et aussi toutes les lettres reçues en sa faveur ont permis ce dénouement.
Merci à Act up, aux Panthères Roses, à Tjenbe Re et à Tapages.
Mais la situation est provisoire, il a un mois pour quitter le territoire.
Lien La Manica Tagliata



À Téhéran, à Paris, la sodomie, c’est la vie
July 28, 2007, 7:30 pm
Filed under: Act-Up, Asile, Asylum, France, Gay, Iran, Manif, Other Video, Vidéo

[livevideo id=05CC85C78D734BF18DA286DBFD84C6C8]

Rassemblement, samedi 28 juillet à 11 heures, Parvis des Droits de l’Homme à Paris
Act Up-Paris, Les Panthères roses et Tjenbe Red.
Appel aux militantEs des droits humains, des droits des personnes LGBT et contre la peine de mort à un rassemblement pour réagir aux pendaisons en Iran et à la menace d’expulsion d’un gay iranien vivant en France.



Les 12 du 22
July 28, 2007, 2:19 am
Filed under: Asile, Asylum, Death Penalty, France, Gay, Hanged, Iran, Manif

iranien22juillet07.jpg
Ebrahim Eskandari

abol-fazl-sadeghi.jpg
Abol-Fazel Sadeghi

hossein-rouh-zadeh2.jpg
Hossein Rouh-Zadeh

fazel-ramezani.jpg
Fazel Ramezani

hojat-morad-mohammadi.jpg
Hojat-Morad Mohammadi

babak-doust-hosseini.jpg
Babak Doust-Hosseini

sorour-hosseini.jpg
Sorour Hosseini

akbar-zahin-mobarran.jpg
Akbar Zahin-Mobarran

rassoul-amin-zadeh.jpg
Rassoul-Amin Zadeh

gholam-hossein-shadab.jpg
Gholam-Hossein Shadab

hamid-ollah-toutazahi.jpg
Hamid-Ollah Toutazahi

Act Up-Paris et Les Panthères roses
Pendaisons en Iran et menace d’expulsion en France : appel à rassemblement
Samedi 28 juillet à 11h, parvis des droits de l’Homme à Paris
publié en ligne : 27 juillet 2007

Appel aux militantEs des droits humains, des droits des personnes LGBT et contre la peine de mort à un rassemblement pour réagir aux pendaisons en Iran et à la menace d’expulsion d’un gay iranien vivant en France.

Nous appelons à rejoindre le rassemblement auquel a appelé hier l’association Tjenbe Red et qui se tiendra samedi 28 juillet à 11h sur le Parvis des droits de l’Homme à Paris (place du Trocadéro, métro Trocadéro). A la même heure, à Strabourg, TaPaGeS appelle à tenir une action similaire devant le Palais des droits de l’homme.

Dimanche 22 juillet, 12 hommes ont été pendus en Iran après avoir été accusés de divers crimes dont la sodomie ou des comportements jugés “immoraux”. 4 hommes avaient déjà été pendus une semaine auparavant. Le ministère français des Affaires étrangères a condamné hier ces exécutions et a relevé “avec une préoccupation particulière” qu’un officiel iranien avait annoncé le 10 juillet que l’orientation sexuelle des condamnés figurait parmi les chefs d’inculpation. 17 personnes sont encore menacés d’exécution à Téhéran, sans qu’ait été révélée leur identité ni les chefs d’inculpation qui leur ont valu d’être condamnées.

Dans le même temps, nous avons appris qu’un gay iranien de 21 ans vivant à Paris depuis un an et demi, était actuellement en danger d’expulsion vers l’Iran, pays qu’il avait quitté en raison de son orientation sexuelle. Il semble que les autorités françaises négocient son expulsion avec l’ambassade d’Iran à Paris (source : Iranian Queer Organization, IRQO).

Alors que des personnes sont régulièrement menacées, persécutées ou exécutées en Iran du fait de leur orientation sexuelle, la France doit faire pression pour empêcher de nouvelles exécutions et accorder l’asile au gay iranien qui se trouve en centre de rétention.

Nous appelons à un rassemblement de toutes celles et ceux qui souhaitent :
– manifester leur solidarité à l’égard des iraniens menacés de pendaison
– demander à la France de s’opposer à leur exécution et d’exiger de Téhéran des informations sur les motifs de leur condamnation
– demander à la France de renoncer à expulser vers l’Iran du gay iranien de 21 ans vivant en France
– demander à la France d’ouvrir largement le droit d’asile aux personnes menacées et/ou persécutées dans leur pays d’origine en raison de leur orientation sexuelle (réelle ou supposée) ou de leur identité de genre.

Rappel :
Parmi eux, il y avait Fazel Ramezani et Hajat Morad Mohammadi, qui avaient été emprisonnés pendant huit ans. Ils avaient été arrêtés après un désaccord entre une division du Pasdaran (garde révolutionnaire) et des membres du clan de Bakhtiari, qui se trouve dans le sud-est du pays.
Fazel Ramezani et Hajat Moradi Mohammadi ont été emprisonnés pour des raisons politiques et n’ont été jamais été jugés.
Emadeddin Baghi, président de l’association de défense de prisonniers, a indiqué que deux autres pendus n’étaient pas “socialement dangereux” mais ont été arrêtés, un pour ce qu’il avait écrit dans son blog personnel et l’autre parce qu’il était en possession des vidéos de musiciens iraniens de Los Angeles.
Ces 12 hommes (ici 11 photographies, Siamak Dousti n’apparait pas) ont été pendus le 22 juillet 2007. Initialement 20 étaient annoncés parmi lesquels 6 homosexuels.
Les charges d’homosexualité, sodomie (lavat), crime à la vertu ont été modifiées en agressions physiques, perturbations de l’ordre public, vols, viols, meurtres, vols à main armée et recel, vente et livraison de stupéfiants, intimidation, pyromanie, trafic d’armes, violences sur miliciens afin de convenir à l’opinion internationale.
Ils ont été pendus dans l’enceinte de la prison.
Les photographies datent toutes du même jour, le dernier.



SF Ban Ki-Moon’s Zap
July 27, 2007, 11:00 pm
Filed under: AIDS, Ban-Ki-Moon, Death Penalty, Gay, Iran, Peine de mort

bkm.jpg
GAYS DISRUPT UN SECRETARY GENERAL BAN KI-MOON AT MEETING IN SAN FRANCISCO
UN Secretary General Ban replied :
“That is most unusual welcome for me…
As Secretary General, I’m supposed to answer all questions…

The gay rights issue is very sensitive.”
Michael Petrelis

 



Iran : Point-presse Ministère des Affaires Étrangères
July 26, 2007, 8:16 pm
Filed under: Anti-sodomy, Asile, Asylum, Death Penalty, France, Gay, Hanged, Homophobie, Iran, Peine de mort

crane.jpg

Point presse Ministère des affaires étrangères Paris 26 juillet :

IRAN

La France, qui, comme ses partenaires européens, s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances et en tous lieux, condamne l’exécution de douze citoyens iraniens survenue le 22 juillet.
La France relève avec une préoccupation particulière qu’un officiel iranien avait annoncé le 10 juillet que l’orientation sexuelle des condamnés figurait parmi les chefs d’inculpation.
Ces condamnations et ces exécutions viennent s’ajouter à la lapidation pour adultère d’un homme le 5 juillet et pourraient annoncer d’autres exécutions.
A la demande de Mme Rama Yade, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et aux Droits de l’Homme, le chargé d’affaires iranien à Paris a été convoqué au ministère des Affaires étrangères et européennes ce matin. Nous lui avons marqué notre extrême préoccupation et rappelé :
– notre opposition à la peine de mort en toutes circonstances,
– notre engagement en faveur de son abolition universelle,
– notre attachement au respect, par les autorités iraniennes, de leur moratoire de 2002 sur les lapidations,
– notre appel à ce qu’aucune autre condamnation à la lapidation ne soit exécutée.
(Avez-vous demandé à l’Iran de révéler de façon claire les motifs individuels de condamnation pour chaque homme exécuté ?)
Je vous renvoie à ma déclaration.
(Avez-vous abordé le sort des condamnés pour “lavat” (sodomie) avec le chargé d’affaires iranien ?)
Toutes les condamnations à mort prononcées ces derniers jours ont été abordées.
(Avez-vous abordé les conditions de vie des homosexuels en Iran ?)
Le but de cette convocation était de marquer notre opposition à la peine de mort en toutes circonstances.
(La France et l’Europe sont-elles entendues par le président iranien lorsqu’elles évoquent la peine de mort dans ce pays ?)
L’Union européenne et ses membres sont engagés en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort. Ils saisissent toutes les occasions pour le rappeler aux pays qui, comme l’Iran, n’ont pas encore renoncé à la pratiquer.



Iran : Zap d’Act-Up au Ministère des Affaires Étrangères
July 26, 2007, 2:15 pm
Filed under: Asile, Asylum, Death Penalty, France, Hanged, Homophobie, Iran, Peine de mort, Queer, Torture

kouchner.jpg

Communiqué Act-Up :

12 hommes pendus en Iran, Sarkozy et Kouchner complices

Act Up-Paris a organisé ce mercredi 25 juillet un zap téléphonique du cabinet du ministère des Affaires Etrangères pour exiger de la France qu’elle condamne la pendaison en Iran le 22 juillet dernier de seize hommes accusés de divers crimes dont la sodomie ou des comportements jugés « immoraux ».

Suite à cette action, le directeur de cabinet de Bernard Kouchner a enfin demandé une note à ses services afin de déterminer « la réaction appropriée de la France dans cette affaire » alors que les exécutions étaient annoncées depuis le 10 juillet. Le ministère s’est depuis engagé à condamner ces pendaisons, au cours d’un point presse demain jeudi.

Pour Emmanuel Château, président d’Act Up-Paris : « par son silence, la France s’est rendue complice de ces assassinats. Faute d’une réaction rapide de la diplomatie française, 17 autres personnes risquent d’être pendues en Iran à leur tour ».

Nous apprenons par ailleurs de l’association Iranian Queer Organization (IRQO) qu’un gay iranien de 21 ans, à Paris depuis un an et demi, est actuellement en danger d’expulsion vers l’Iran, pays qu’il avait quitté en raison de son orientation sexuelle. Il semble que les autorités françaises négocient son expulsion avec l’ambassade d’Iran.

Alors que des homosexuels sont régulièrement exécutés en Iran du fait de leur orientation sexuelle, la France se rendrait coupable de complicité d’assassinat en renvoyant ce garçon dans son pays d’origine.

Philippe Douste-Blazy écrivait, le 26 avril 2006, à propos de la situation des homosexuels en Iran : « La France souhaite l’abolition des législations discriminatoires qu’elle condamne vivement en tant que constitutives d’une atteinte majeure et intolérable aux droite de chaque être humain ». Que fait aujourd’hui la France pour protéger les personnes menacées en raison de leur orientation sexuelle ? Si ce n’est se réfugier dans un silence coupable ?

Act Up-Paris exige que :

– la prétendue « diplomatie des droits de l’homme » du nouveau gouvernement ne reste pas lettre morte et que Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner condamnent officiellement ces exécutions ;

– le gouvernement français obtienne de Téhéran des informations sur l’identité des 17 autres condamnés menacés d’exécution, ainsi que les accusations pour lesquelles chacun d’entre eux a été arrêté ;

– Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner appliquent le droit d’asile aux personnes menacées et/ou persécutées dans leur pays d’origine en raison de leur orientation sexuelle ou identité de genre ;

– les autorités iraniennes dépénalisent l’homosexualité, libèrent toutes les personnes détenues ou condamnées uniquement du fait de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre et renoncent à la peine capitale.