Spartakus, queer et subversif


Six homosexuels iraniens dans le couloir de la mort
July 12, 2007, 8:16 am
Filed under: Gay, Homophobie, Iran, Peine de mort, Queer

irancopie.jpg

Suite à la brève reçue hier dans la newsletter de La Manica Tagliata qui nous informait de la pendaison imminente de six homosexuels iraniens, Spartakus a alerté le journal Tétu et Peter Tatchell de l’organisation Outrage.

Après une journée d’investigations pour vérifier cette information, confirmée par Reuters et l’AKI (ADN Kronos International) volci le communique qu’a publié Tétu.

Le quai d’Orsay a été prévenu.

Il n’est peut-être pas trop tard !

Iran Répression

Exécutions imminentes pour délit d’homosexualité

L’Iran est sur le point d’exécuter des hommes par pendaison, les accusant d’actes homosexuels. Hier, mardi 10 juillet, un porte-parole des autorités judiciaires, Alireza Jamchidi, a annoncé la mort «dans les prochaines semaines» de vingt personnes condamnées pour viol sur mineurs, adultère ou «lavat» (relations homosexuelles). L’homosexualité n’est pas passible de la peine capitale en Iran, et en raison des pressions internationales, la République islamique utilise de fausses accusations de viol, afin de pouvoir exécuter les homosexuels ou ceux qu’elle considère comme tels. Ces hommes auraient été victimes d’une campagne de répression contre les «attitudes immorales», lancée par les forces de police (lire Quotidien du 30 mai).Plusieurs organisations internationales sont en train d’enquêter pour découvrir l’identité des condamnés et faire le tri entre vrais criminels et homosexuels réprimés.
«Pour le moment, c’est le flou le plus total», admet l’un des principaux activistes iraniens en exil, interrogé par Têtu. «Comme à chaque fois, on mélange des condamnations pour viol et pour acte homosexuel.
Certaines personnes sont accusées de s’être adonnées à la sodomie, mais cela ne veut pas dire qu’elles soient réellement homosexuelles.» Selon le correspondant de l’agence de presse italienne AKI, Ahmad Rafat, l’accusation de «lavat» concernerait six des vingt personnes évoquées lors de la conférence de presse d’hier. Selon Amnesty international, 177 personnes auraient été exécutées en Iran l’année dernière. Parmi elles, un certain nombre l’ont été pour homosexualité, dont deux adolescents il y a près de deux ans (lire Quotidien du 22 juillet 2005).
En France, Têtu a informé le Quai d’Orsay de ces exécutions imminentes. Après parution de nos informations sur Tetu.com, Anne-Charlotte Dommartin, adjointe au porte-parole du cabinet de Bernard Kouchner pour le Moyen-Orient, nous a fait savoir que ses services tentaient d’obtenir des précisions.
par Blaise Gauquelin (Info du 11 juillet 2007)
Copyright tetu.com


Leave a Comment so far
Leave a comment



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: