Spartakus, queer et subversif


Irangay

mahmoudahmadinejad2.jpg

Notre capacité à appréhender ce qui se déroule à l’étranger est, la plupart du temps, liée à la manière dont les médias en rendent compte. Je veux dire encore davantage que concernant nos “affaires nationales”, pour lesquelles nous pouvons nous faire un avis plus aisément et, simplement, les comprendre, ne serait-ce que pour des raisons culturelles. J’ai donc généralement beaucoup de réticences à traiter de faits internationaux sur lesquels, pour des raisons diverses et variées, je ne me sens pas capable de produire une simple opinion.

La note d’aujourd’hui pose – notamment – ce type de questions.

Depuis plusieurs jours, HJL, photographe et cinéaste, sonne le tocsin – ici et ailleurs – sur la condamnation à mort (par pendaison) d’homosexuels en Iran.

Il a fini par me contacter par mail (nous ne nous connaissons pas) pour me demander de relayer son inquiétude.

Vous allez comprendre en le lisant ici ce matin que des versions contradictoires circulent.

Vous allez surtout croiser, parmi les plus farouches défenseurs de l’Iran, un certain Thierry Meyssan, de sinistre mémoire

Je ne suis absolument pas capable de dire de manière affirmative, à 100 %, qu’HJL a raison sur les motifs précis pour lesquels ces iraniens risquent cette mort barbare. La polémique est, en effet, née après des affirmations faisant de certains des condamnés de dangereux pédophiles. Mais quand bien même certains se seraient-ils rendus coupables de ces crimes (ou d’autres), il me semble légitime de lutter, partout, pour que la peine de mort disparaisse.

Je cède donc aujourd’hui la place à HJL (attention, ce blog est hard).

Il passera dans la journée discuter avec nous.

Guy Birenbaum

Mercredi 11 juillet, l’agence de presse italienne, La Manica Tagliata, AKI (ADN Kronos International) et Reuters avertirent le monde de l’exécution imminente de 20 personnes pour “crimes immoraux” parmi lesquelles 6 homosexuels.

Ces exécutions à venir font suite à des rafles exercées par le gouvernement d’Iran, dans les semaines précédentes, qui avait mis en oeuvre une campagne de répression pour “attitudes immorales”. Entre 170 et 200 personnes furent arrêtées, la plupart dans les quartiers “populaires” (1000 selon certaines sources). 20 sont déjà condamnés à la pendaison ou à la lapidation.

Blaise Gauquelin de “Têtu” écrivit immédiatement une newsletter.

Pascal Riché de Rue 89 rendit comte de la rafle.

Ainsi, Peter Tatchell de l’organisation Outrage (GB), Têtu, Rue 89, mais aussi Arcigay en Italie et le Quai d’Orsay furent alertés.

Une contre information venant du Réseau Voltaire et de Thierry Meyssan prétendit que ces accusés étaient des voleurs, des violeurs ou des trafiquants de drogue et que leur condamnation à mort serait légitime.

Ce sont les accusations habituelles en ce qui concerne la persécution des homosexuels. Pendant la deuxième guerre mondiale en France, les homos furent raflés pour d’autres raisons que leur homosexualité (voleurs, violeurs, juifs, communistes et mélangés aux droit-communs) (cf. Moi Pierre Seel, déporté homosexuel) et ils portaient d’ailleurs à ce moments-là des barrettes bleues et non pas l’étoile rose.

Pascal Riché subit en retour une fronde injuste, « Voltaire me vole dans les plumes », me dit-il alors.

L’information fut tout de même reprise correctement en Italie par Arcigay qui avertit le gouvernement.
La Nouvelle-Zélande sortit aussi l’info.

Samedi matin, le site français Iran-Resist consacrait un long article à ce sujet. Ils relèvent l’indifférence générale :

“Cette indifférence insupportable est le résultat d’une complaisance continuelle de la presse écrite, des radios et des télés françaises ou internationales à l’égard de leurs invités iraniens ou spécialistes de l’Iran.”

C’est Alireza Jamshidi, le porte-parole du pouvoir judiciaire des mollahs, celui qui avait reconnu la lapidation d’un homme iranien, qui a également annoncé la pendaison de vingt personnes pour «crimes immoraux» : viol, abjuration, blasphème… et 6 des 20 condamnés seront pendus pour deux autres «crimes immoraux» : «fornication et sodomie», selon le jargon très châtié des mollahs.

Seconde indignation : à l’heure où nous terminions cet article, nous avons remarqué un article de Thierry Meyssan qui prenait à parti Pascal Riché.

Meyssan le conspirationniste s’indigne : «Il ne faut pas diaboliser l’Iran».

Il affirme que Riché est un falsificateur d’infos et que contrairement à ce qu’il prétendrait, aucune des personnes condamnées à mort en Iran ne l’est «simplement parce qu’elle est homosexuelle».

Meyssan parle sans doute de ses propres fréquentations à Téhéran, où rappelons le, les gays d’en haut ordonnent la mort des gays d’en bas.

Enfin, Meyssan revient sur le cas de Jila, condamnée à être lapidé à 13 ans, sauvée par une campagne internationale (la campagne française avait été initiée par le fondateur de ce site). Meyssan l’indigné s’attaque à Elisabeth Badinter qui avait sensibilisé l’opinion française sur le cas de Jila et avait contribué à la sauver. Selon Meyssan, elle serait un agent du Pentagone !» (extrait d’Iranresist).

Vingt personnes sont dans le couloir la mort

Les grues mobile téléscopiques sont en train d’être montées pour pendre les condamnés.

Sauvons les.

La France n’accueille que très peu de réfugiés iraniens.

La mémoire d’Ayaz Marhoni et Mahmoud Asgari, les deux adolescents pendus le 19 juillet 2005 fera l’objet d’un « candle day », le 19.

Ajout 14h49 :

Le lien de la page du site Rue89 a été modifié.
Celui ci-dessus ne fonctionne plus.
J’ai reçu cet avis de modification :
“Têtu écrivait “accusés de sodomie”, Pascal Riché écrivait “condamnés parce que homosexuels”, du coup Pascal Riché a changé le titre de l’article de Rue89, expliquant :
“On ne sait pas si ces types sont homosexuels… On sait juste qu’ils sont condamnés entre autre pour ça…”
Le nouveau lien :
http://www.rue89.com/2007/07/12/liran-sapprete-a-executer…

Le blog du 16 juillet sur Domaine d’Extension de la Lutte


Leave a Comment so far
Leave a comment



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: