Spartakus, queer et subversif


Pink Pasdaran et Lion Rose
August 2, 2007, 12:09 pm
Filed under: Censure, Cinéma, Féminisme, Gay, Homosexuality, Iran, LGBT, Pasdaran, Photographie, Queer

pinkspadaran2.jpg

Il n’y a pas d’homosexuels parmi les Pasdaran.
Iran : Le site du Pasdaran attaque la Mostra du Cinéma de Venise pour le Lion Gay.

Dure attaque du site populaire iranien Baztab, proche des Pasdaran, les Gardes de la Révolution, qui s’en prend à la Mostra Internationale de Cinéma de Venise, et qui l’accuse d’être ”un festival pour homosexuels”, en omettant le mot homosexuel (”kuni”), dont l’utilisation est défendue dans la République Islamique. La référence est au soi-disant ”Lion Gay”, section parallèle annoncée pour des films aux orientations sexuelles différentes. Assurément, Baztab n’aime pas l’initiative et a reproché à la Biennale la décision de donner trop de visibilité aux homosexuels, qualifiant cela ”d’un signe évident de la dégradation de ce rendez-vous cinématographique, et également de la dégradation morale de l’Occident”.
Sur cette question, Franco Grillini de la Gauche Démocratique a affirmé: ”Si pour le site iranien Baztab, proche des Pasdaran, les Gardes de la Révolution iranienne, le Lion Queer est “la marque évidente de la dégradation morale de l’Occident”, pour nous, par contre, il représente le symbole de toutes les libertés de l’Occident, avec sa culture et sa politique, que nous défendons, protégeons et soutenons. Venise, et sa Mostra, se sont toujours placés à l’avant-garde pour sa capacité à appréhender, parfois anticiper et même favoriser, les évolutions fondamentales de la société. l’Islam qui aujourd’hui attaque un prix “occidental” dédié au cinéma qui présente les diversités sexuelles est le même Islam qui malgré sa rigide censure fait preuve d’une grande vitalité dans son cinéma et dans ses différentes formes d’art. Presque soixante films sont produits en Iran chaque année, et une dizaine de magazines de cinéma, soit en farsi, soit en anglais sont publiés. L’Islam qui aujourd’hui attaque Venise est le même qui “répudia” le Lion d’Or en 2000 attribué au film iranien, otage de la censure officielle, “Le cercle” (Dayereh) de Jafar Panahi, un film sur les femmes isolées, privées de droit, marquées depuis leur naissance par le déshonneur de leur sexe, qui ne peuvent pas s’exprimer, ni fumer en public, ni voyager sans être accompagnées pas un homme. Des femmes qui doivent cacher en permanence leur féminité. Des femmes qui cherchent un équilibre dans le compromis. Des femmes qui survivent. Et nous, comme ces femmes voilées, ne voulons pas non plus nous cacher.”
Franco Grillini et Daniel Casagrande : ”Le Lion Queer est symbole de la liberté de l’Occident ”
AKI – Adn Kronos International
Source : La Manica Tagliata


Leave a Comment so far
Leave a comment



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: