Spartakus, queer et subversif


Madjid Kavoussifar – A Hero Never Dies

kavoussifar25-72.jpg

Spartakism : Madjid Kavoussifar – A Hero Never Dies
Iran-Resist Pages

Vidéo de l’exécution

Iran – Madjid Kavoussifar et son cousin Hossein Kavoussifar (28 et 24 ans) ont été pendus publiquement ce jeudi 2 août 2007 à l’aube, en plein centre de Téhéran.

“Madjid Kavoussifar, personnage charismatique, avait un discours très politisé et il a entraîné avec lui son cousin et deux autres complices dans 5 attaques de banques à main armée pour “reprendre cet argent du pétrole” qui est régulièrement promis aux Iraniens, mais dont on n’en voit jamais la couleur.
Madjid affirmait qu’il voulait éliminer ces mollahs corrompus, d’où ses actions contre les banques du régime et le meurtre d’un juge corrompu des tribunaux révolutionnaires (nom générique des tribunaux en Iran).
Dans le cas présent, le régime a publié les noms en raison de la nature politique des crimes et des revendications subversives de l’auteur des crimes : Madjid Kavoussifar a toujours affirmé qu’il avait attaqué des banques pour reprendre sa part de l’argent du pétrole, “cet argent qui doit servir le peuple mais ne fait qu’engraisser les mollahs et les Pasdaran”.
En effet, 85% des Iraniens vivent en dessous du seuil de pauvreté, 85% des jeunes de la tranche d’âge de Madjid et Hossein Kavoussifar sont sans emploi et parallèlement, les mollahs et leurs familles s’enrichissent sur le dos de ces démunis en créant des marchés noirs pour tous les produits de première nécessité.
Madjid Kavoussifar et son cousin ont été pendus, accusés de terrorisme, car leurs discours étaient très subversifs et allaient au-delà du cadre du banditisme : ce discours touchait une jeunesse en révolte.
C’est très délibérément que le régime a diffusé les propos très subversifs de Madjid Kavoussifar : le régime des mollahs a voulu adresser directement un message très fort à tous les jeunes iraniens des milieux populaires qui se reconnaissent dans des idées de Kavoussifar.

Ce message est : «Nous vous pendrons car nous en avons les moyens».”
Source : Iran-Resist

Plus d’informations sur Madjid Kavoussifar (Kavousifar) :
En Iran, la vie ne vaut rien (Iran-Resist)


1 Comment so far
Leave a comment

Bonjour,
Merci de rendre hommage à Madjid Kavoussifar ainsi qu’a Hossein, son neveu…
Il rassurait son neveu de la main avec un regard qui lui disait “tout va bien se passer”… et un deuxième signe de la main qui était destiné à sa mère qui avait crié (“Je vous en prie redonnez moi mon fils”)…, il a bravé les interdits et l’oppression d’un régime radical et sanguinolent tuant plus de 20 innocents par jour sans compter ceux qui sont tués en prison… À savoir seuls ceux qui sont pendus en extérieur sont considérés comme “dangereux”, pour le régime actuel surtout les femmes, elle sont toutes pendues ou dilapidées devant un peuple qui devient assoiffé de sang car cela est quotidien devenu une occupation journalière pour distraire certain(e)s et une drogue pour d’autres (les juges, fanatiques, mollahs etc..) et malheureusement il y en a qui se disent “demain cela peut être moi ?… Madjid est parti comme l’un des plus grand roi de notre temps, j’aime l’appeler le Ché Guevara du peuple iranien, un Robin des Bois des temps modernes dans un pays à l’aube de la civilisation de Néandertal, il n’était pas à sa place de toute façon et il a eu raison de croire en une autre foi, celle de la liberté de choisir sa propre vie… Celle de mourir pour être enfin libre… Et comme vous le dites si justement un héros ne meurt jamais…
Merci de me publier.

Marie

Comment by marie




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: