Spartakus, queer et subversif


Mohammad Khatami accusé d’outrage à la vertu

khatami.jpg


English Version
Les autorités judiciaires de la ville de Qom ont commencé l’enquête sur l’ex-président Mohammad Khatami pour avoir étreint la main de plusieurs femmes (acte interdit par l’Islam), lors de sa visite en Italie en mai dernier.
Le tribunal de Qom, ville sacrée des Schiites, a pris cette décision après avoir reçu des nombreuses pressions. La vidéo de Khatami qui serre la main à plusieurs femmes a provoqué des nombreuses réactions lors de sa diffusion sur Internet. L’ex-président iranien était alors hôte d’un séminaire sur le dialogue interculturel organisé à Udine.
Si le tribunal de Qom devait le juger coupable, Mohammad Khatami pourrait perdre son status d’hojjatoleslam (grade très élevé dans l’Islam).

Seyyed Mohammad Khatami (en persan : سید محمد خاتمی) est né en 1943 à Arkadan en Iran dans une famille de religieux. Il fut président de l’Iran entre 1997 et le 2 août 2005.

Khatami a été élu président le 23 mai 1997. Sa victoire, avec presque 70 % des voix est due au vote des femmes et des jeunes, son programme promettait alors d’ameliorer le statut de la femme et répondait en partie aux attentes de la jeunesse iranienne. Il est réelu pour un second mandat le 8 juin 2001. Khatami était considéré comme le premier président réformiste d’Iran, sa campagne présidentielle se focalisant sur l’état de droit, la démocratisation et la participation de tous les Iraniens dans le processus de décision politique. Toutefois sa politique de réformes s’est heurtée à la ligne conservative des Islamistes de son gouvernement qui contrôlent les organisations religieuses puissantes comme le Conseil des Gardiens.
Vu de l’Occident, Khatami n’a de modéré que le nom, il reste un Islamiste intégriste.

Cette campagne contre Khatami fait suite à d’autres accusations officieuses d’outrage à la vertu contre le Guide Suprème, l’ayatollah Seyyed Ali Hossaini Khamenei. En effet de récents sondages l’accusent de pédophilie. La pédophilie n’est pas officiellement pénalisée dans l’Islam, et trouve sa source principalement dans les argument initiatiques. Alors que l’homosexualité est passible de la peine de mort, la défloration d’une enfant de 9 ans est autorisée. Face à ces abérrations morales, Khatami et Khamenei sont sur la sellette, d’un régime qui multiplie les condamnation à mort et les pendaisons (aujourd’hui 5 dont celles d’Abdolaziz Esmail Zéhi, Abdoljamal Shah-Bakhsh et Ali-Akbar Shah-Bakhsh que le régime avait accusés de trafic de drogue et d’attaque à main armée).

Le temple de la vertu s’effondre par insubordination à la vertu même.

PS : La photographie montre Mohammad Kathami participant à une scène de torture et de mise à mort.

Source La Manica Tagiata
Source Iran-Resist
Source AKI Kronos International
Vidéo de Khatami à Harvard University qui s’exprime au sujet de l’homosexualité et de l’adultère


Leave a Comment so far
Leave a comment



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: