Spartakus, queer et subversif


Iran, sadisme et flagellation publique

lashiran2.jpg

Le visage couvert par un passe-montagne, un fonctionnaire fouette le dos d’un homme coupable d’immoralité en Iran.
Deux policiers tiennent les jambes et les bras de Saeed Ghanbari, 25 ans, pour une punition de 80 coups de fouets émise par une cour religieuse.
Le trafic a été arrêté dans Qazvin, à 90 kilomètres à l’ouest de Téhéran, et plus de 1.000 hommes derrière des barricades observent la flagellation publique.
Certains prennent des photos avec leurs mobiles, d’autres montent sur les feux de circulation, pendant que Ghanbari, au centre de la place, est surveillé par des gardes en uniforme portant des mitrailleuses.
Le condamné est placé sur un portique, sur le ventre, la chemise tirée vers le haut.
Deux policiers, les visages couverts de passe-montagne doivent chacun administrer 40 coups de fouet (lashes). Chaque coup porte sur le corps une marque rouge distinctive en le meurtrissant.
Plusieurs blessures commencent à saigner.
Nous ne savons pas exactement quelle était la faute du condamné car les lois strictes sur la moralité couvrent beaucoup de domaines, mais c’est en rapport à l’usage d’alcool et au sexe hors mariage.
Le lashing public est approuvé par l’ordre judiciaire comme une manière de décourager l’abus d’alcool à un moment où il est en augmentation parmi les jeunes hommes mais quelques chefs religieux remettent en cause le lashing, craignant qu’il n’ait un impact défavorable sur l’image du pays à l’étranger.
Bien que des hommes et les femmes condamnés sont d’habitude flagellés dans les centres de détention, des flagellations publiques sont considérées comme rares.
Les organisations de droits de l’homme expliquent qu’il y a eu une élévation marquée ces derniers mois du nombre de personnes condamnées, exécutées ou flagellées en Iran.
Amnesty International est vivement préoccupé par ces abus de droits de l’homme en Iran, indiquant 117 personnes exécutées en 2006 avec des milliers de flagellations.
Une femme, qui avait été forcée à la prostitution reçut 99 coups de fouet pour actes contraires à la chasteté.
Un homme fut flagellé car une copie de la Bible avait été trouvée dans sa voiture…

Traduit de David Williams, Daily Mail

lashiran.jpg


4 Comments so far
Leave a comment

Ces gens-là ne sont pas des Musulmans, juste des bourreaux qui mélangent coutume archaïque avec l’Islam, mais un jour ils devront rendre des comptes et là, c’est en enfer qu’ils iront. J’ai honte, vraiment ! Après certains pays s’étonnent de voir l’islamophobie s installer…
Je le redis bien fort, ce ne sont pas des Musulmans, juste des salops…

Comment by Youssef

Le peuple par sa lâche passivité est toujours complice de la barbarie de son gouvernement. Quant aux policiers qui docilement excécutent les ordres cruels de leurs supérieurs, ils ont bien entendu aussi leur part de responsabilité.

Raphaël Zacharie de Izarra

Comment by Raphaël Zacharie de Izarra

Hélas: je ne peux plus dire: “Je ne savais pas!”

Mais quoiqu’il en soit; je ne peux plus supporter ces horreurs!
GDM

Comment by jopola

Les policiers sont (tous) des lâches et des bas exécutants comme d’habitude. Cela dit au lieu de faire la fine bouche sur ce qui se passe loin de chez nous, il serait bon d’oeuvrer pour mettre un terme définitif au système pénitencier occidental qui est autant une ignominie.

Comment by Mehdi




Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: