Spartakus, queer et subversif


Existrans, Contre la Psychiatrisation, Paris, 6 octobre 2007
October 8, 2007, 7:44 am
Filed under: 2007, AIDS, Existrans, Gay, LGBT, Manif, Other Video, Paris, Psychiatrisation, Trans, Transsexuel


Sizakele Sigasa et Salome Masooa assassinées, Liberation 4 all Africans

L’IGLHRC et «Liberation 4 all Africans» (Libération pour tous les Africains) mène une veille (vigil) pour honorer les activistes LGBT assassinées et pour protester contre les crimes contre les lesbiennes en Afrique du Sud. L’IGLHRC soutient le travail d’autres organismes d’activistes en diffusant les informations importantes sur les questions des droits de l’homme affectant les communautés LGBT dans le monde entier.
(New York, 8 août 2007) – Le 14 août 2007, les membres de «US-Based Liberation 4 all Africans Committee» tiendront un vigil pour protester contre le taux croissant de crimes contre les activistes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) et de HIV/SIDA en Afrique du Sud, et dans tout le continent.
Exaspérés, par le double meurtre non résolu le 7 août 2007, de Sizakele Sigasa et Salome Masooa, en solidarité avec le «Joint Working Group», «The Alliance for Campaign 07-07-07», tous les organismes LGBT d’Afrique, les groupes des droits LGBT internationaux et toutes «personnes de conscience» autour du monde condamnent l’impunité avec laquelle des crimes de haine contre des Africains LGBT sont commis.
Nous honorons les vies de Thokozane Qwabe, Sizakele Sigasa, Salome Masooa, Simangele Nhlapho, Madoe Mafubedu, Zoliswa Nonkonyana, Eddy Fannyann, Erelu Oludare Odumuye et tout ceux qui sont morts en raison des crimes de haine et/ou du manque d’accès aux médicaments et aux soins du HIV. Nous nous joignons aux familles et aux amis de toutes les victimes et survivants des crimes de haine en exigeant des investigations complètes et opportunes sur tous les cas rapportés, et la condamnation de tous les malfaiteurs de ces actes ignobles. Nous nous joignons aux communautés LGBT d’Afrique du Sud, lors de la journée nationale des femmes, 9 août 2007, et nous réclamons l’arrêt de toutes formes de violence contre les femmes et les jeunes filles, les personnes « non conformes de genre », et les membres des communautés LGBT. Nous exigeons des services médicaux décents et des traitement pour les personnes qui vivent avec le HIV/SIDA, et la fourniture du «post-exposure prophylaxis» (PEP) pour les victimes de viol.
Après avoir été encouragés en 1996, par de la nouvelle déclaration des droits sud-africaine prévoyant la non-discrimination sur le genre et l’orientation sexuelle, nous sommes profondément déçus par la tendance naissante du silence des délégations sud-africaines de l’ONU au sujet des Droits Internationaux LGBT, et plus récemment le 20 juillet 2007, au Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC). Nous ne resterons pas passifs au sujet des vies de nos leaders les plus courageux et marginalisés.

Contact : Kagendo Murungi : +1-646-287-5394
email : kagendo2003@yahoo.com
Doyin Ola : +1-917-952-0347 ; email : doyino@hotmail.com
«Liberation 4 all Africans» est un comité de lesbiennes africaines, gays et transgenres basé aux USA.
http://www.myspace.com/liberation4allafricans
africanliberation@gmail.com



Iran : Dissidents, homosexuels, meurtres à la chaîne

farrokhazd.jpg

Nous devons rappeler qu’une grande vague d’épuration morale et politique eut lieu en Iran de 1996 à 2001 (… jusqu’à ce jour). Appelée “Chain Murders of Iran”, cette terrifiante chasse aux opposants fit de nombreuses victimes. Ainsi, les fondateurs du parti laïque “Mellat Iran”, Dariush Forouhar et sa femme Parvaneh Eskandari Forouhar furent assassinés dans leur maison en 1998. D’autres ont suivi, notamment un accident d’autobus en Arménie tua 21 journalistes. Un coupable fut désigné, Saeed Emami, personnage sombre qui appartenait aux services secrets et qui fut lui-même éliminé en 1999 par empoisonnement, en prison. Parmi les victimes de cette “Chain Murders”, il y eut également Ahmad Tafazzoli, historien assassiné en 1997, et Mohammad Mokhtari, assassiné en 1998.

Des homosexuels célèbres furent victime de cette chasse à l’immoralité. D’abord Fereydoun Farrokhzad, poète et chanteur homosexuel et figure de l’opposition. Né en 1936, il fut assassiné le 8 août 1992, à Bonn en Allemagne à son domicile. Il fut découpé en morceaux et sa tête et ses testicules envoyés à sa famille.
Le plus célèbre de tous, fut Ali Akbar Saidi Sirjani dit Saidi Sirjani (1931-1994) (“Under the Cloak of Hypocrisy“), il fut arrêté le 14 mai 1994 et il est mort en prison dans des circonstances non élucidées accusé de crimes d’espionnage et d’homosexualité.
Vidéo de Saidi Sirjani

Plusieurs rapports témoignent de l’application de la peine de mort pour homosexualité, et cette sentence a souvent été appliquée contre des dissidents, elle constitue un moyen de pression contre l’opposition politique comme pour les homosexuels.
D’après la Boroumand Foundation, il y eut entre 1979 et 1990 au moins 107 exécutions pour des comportements homosexuels. D’après Amnesty International, au moins 5 homosexuels dont deux femmes furent exécutés publiquement en janvier 1990. En Avril 1992, le Docteur Ali Mozafarian, un leader sunnite de la province de Fars (Sud Iran), fut exécuté à Shiraz après avoir été convaincu d’espionnage, adultère, et sodomie. Sa confession enregistrée sur cassette fut diffusée à la télévision à Shiraz et dans les rues de Kazerun et de Lar. Le 12 Novembre 1995, sur le verdict de la huitième branche judiciaire de Hamadan et sur la confirmation de la Cour suprême d’Iran, Mehdi Barazandeh, aussi connu sous le nom de Safa Ali Shah Hamadani, fut condamné à mort. Les autorités judiciaires annoncèrent que les crimes de Barazandeh étaient des actes répétés d’adultère et “de sodomie obscène”. Le verdict de la Cour fut appliqué sous la forme de lapidation. Barazandeh appartenait à la secte Khaksarieh de Dervishes (Journaux de la république islamique, 14 Novembre 1995 et rapport dans le magazine Homan, 10 Juin 1996). L’exécution d’Ali Sharifi fut rapportée à Hamadan pas le Washington Blade en 1998. Sharifi fut pendu pour homosexualité, adultère, consommation d’alcool, et vente de drogue.
En 2005, les deux très célèbres jeunes adolescents, Mahmoud Asgari et Ayaz Marhoni furent tous deux condamnés à mort pour ce que certains groupes de défense des Droits de l’homme appelaient “relation homosexuelle consensuelle”.
4000 personnes ont statistiquement été exécutées en Iran depuis 1979 pour homosexualité et lesbianisme.

Le 22 juillet 2007, six hommes sur 12 furent pendus pour, entre autres chefs d’inculpation, “sodomie”.



Héroïne à Téhéran – Heroin in Tehran
August 10, 2007, 12:28 am
Filed under: Act-Up, Ahmadinejad, AIDS, Charia, Childhood, Drug, Héroïne, Heroin, Iran, Loi islamique, Presse, Sida, Toxicomanie, Vidéo

[livevideo id=3ECDB2922F1945609C73D358ED1071D6]



Iranian Child Flower Sellers
August 8, 2007, 8:40 pm
Filed under: AIDS, Childhood, Cinéma, Iran, Presse, Vidéo

[livevideo id=3D88E85718274691A355888D17EDCD06]



Global Gay Solidarity Days, 3 et 4 Août 2007

globalgay.jpg

Canada, Pologne, USA… :
Actions pour les «Global Gay Solidarity Days», 3 et 4 août 2007
.

Message de Michael Petrelis :

Les «Global Gay Solidarity Days» (Journées Mondiales de Solidarité Homosexuelle), les 3 et 4 août, vont avoir lieu et je vous soumets ces deux e-mail que j’ai reçus aujourd’hui :
Le premier est de mon ami Lukasz Palucki de Varsovie, qui a organisé une action samedi avec un appel national pour que tous les bars et cafés gays allument des bougies toute la journée. Lukasz est un activiste courageux, faisant tout ce qu’il peut en faveur du LGBT local et international et il m’inspire profondément. Nous avons besoin de plus de Lukasz !

Le deuxième email vient du Canada, de la «Vancouver Pride Society» (VPS) qui publient dans leur communiqué de presse le programme de leur action du vendredi 3 août pour la «solidarité gay mondiale». Citoyens de Vancouver, LGBT, merci de nous soutenir et d’organiser une action à la laquelle beaucoup peuvent participer. Courage !

Le message de Pologne :

S’il vous plait, n’oubliez pas Varsovie. Nous nous réunirons au «Candle Meeting» près de l’Ambassade d’Iran (Krolowej Aldony 22 Str.) à Varsovie, le 4 août à 20 h.
J’ai envoyé le message à tous les clubs gays de Pologne pour mettre une bougie sur les bars, samedi, comme signe de SOLIDARITÉ GAY MONDIALE.
Vous savez qu’en Pologne, le mot “SOLIDARITÉ” est très important dans notre histoire.
J’enverrai des photos plus tard sur mon blog. Je mettrai une vidéo de notre action.
Lukasz Palucki : luke.santi@eranet.pl

Le message de Vancouver :

La « Vancouver Pride Society » (VPS) tiendra un stand et inaugurera le premier jour Solidarité Gay Mondiale qui aura lieu vendredi 3 août 2007.
Le VPS commémorera la journée en par un moment de silence lors du lancement de l’ « Official Vancouver Pride Week-end » à midi à la Vancouver Art Galerie pour se souvenir de ceux qui furent les victime des abus et manquements aux Droits de l’Homme en raison de leur orientation sexuelle.
Les « Global Gay Solidarity Days» commémorent les atrocités faites à la communauté internationale LGBT. Les activistes s’uniront dans le monde entier et enverront des messages aux fonctionnaires de leurs gouvernements, en particulier à l’ONU, pour étudier des abus de Droits de l’Homme concernant les personnes LGBT tout autour de la planète.
Vancouver sera la 10ème ville à célébrer cette journée, parmi les autres villes, New York, Caracas, Cologne, Varsovie, Mexico City, Washington DC, et Stockholm.
Quoi : Moment de silence pour le « Global Gay Solidarity Day » (lors du lancement de l’ «Official Vancouver Pride Week-end»).
Quand : Vendredi 3 Août, 2007.
Heure : 12:30
Où : Georgia St. Side to the Vancouver Art Gallery
Pourquoi : : Demande de l‘égalité des droits LGBT partout dans le Monde.
Qui : : John Boychuk, Président de la «Vancouver Pride Society», Ken Coolen, Organisateur de «Vancouver Pride Parade», Bruyère Hendelson de la «New York Pride», Tomasz Baczkowski, organisateur de la «Warsaw Pride», Marquez Tewksbury, défenseur de Droits de l’Homme.
Pour plus de renseignements, contactez Rachel Ricketts : rachel@pamelagroberman.com
Michael Petrelis

Message de Brendan Fay :

Les activistes gays des Droits de l’Homme vont se réunir à midi pour une veille (vigil) à l’ONU, pour rappeler les Principes de Yogyakarta, au mémorial Raoul Wallenberg, vendredi 3 août à midi.
Le rendez-vous est fixé au Dag Hammarskjöld Plaza, 47ème rue, et mené par John Maynard, avec bougies et guirlandes.
Les avocats concernés par ces manquements aux droits de l’homme, aux lesbiennes, aux homosexuels, bisexuels et transgenres (LGBT) organiseront ces veilles (vigils) de solidarité dans plusieurs villes autour du monde ce week-end des 3 et 4 août, Caracas, Cologne, Mexico, New York, San Diego, San Francisco, Stockholm, Vancouver, Varsovie et Washington. Les veilles de solidarité mondiale sont une réponse à l’augmentation croissante de la violence et aux dénis des droits de l’homme dans le monde entier contre les personnes LGBT.
“Nous refusons d’être silencieux face à la torture, à la discrimination et aux exécutions en Iran, aux combats homophobes à Moscou, aux autorités lithuaniennes qui interdisent le drapeau arc-en-ciel dans les rues de Vilnius. Nous refusons d’être silencieux quand beaucoup de réfugiés LGBT et de porteurs du HIV, des demandeurs d’asile, des immigrés séropositifs arrivent aux USA pour ne rencontrer que discrimination et portes fermées, ” dit Brendan Fay.
“Ce vigil reflète un esprit de la responsabilité globale parmi les activistes LGBT du monde entier. Nous refusons d’être silencieux quand nos familles, nos amours et nos vies sont traitées comme de deuxième classe partout à travers le monde. Nous serons ensembles de New York à New Delhi, de Bagdad à Belfast.”
Les organisateurs réclament l’application des principes de Yogyakarta, qui ont été approuvés cette année à la session du Conseil de droits de l’homme de l’ONU à Genève. “Ces principes établissent des normes de base pour les gouvernements qui doivent traiter les personnes dont les droits sont trop souvent niés et dont la dignité est trop souvent outragée et injuriée” a dit Scott Long, le directeur du programme LGBT des droits de l’homme. Les principes de Yogyakarta sont une réponse aux abus en raison de l’identité et de l’orientation sexuelle et de genre réelles ou perçues. Fay et les organisateurs invitent Ban Ki-Moon, le secrétaire général, et le haut-commissaire de l’ONU pour des droits de l’homme, Louise Arbour, d’assurer les droits des personnes LGBT et de les considérer comme “prioritaire pendant la prochaine session.”
“À la veille du Sweden’s National Pride Festival nous appelons à la mémoire de Dag Hammarskjöld, secrétaire général de l’ONU, homosexuel et pionnier des droits de l’homme,” a dit l’organisateur Gibert Baker. Baker est également le créateur du drapeau arc-en-ciel, symbole international du mouvement de droits civiques LGBT.
Le 3 août marque également l’anniversaire de l’exécution de l’Irlandais humaniste Roger Casement in 1916 (confirmé par ses journaux intimes). Casement, homosexuel et avocat des droits de l’homme a risqué sa vie en s’opposant à la brutalité coloniale en Afrique et en Amérique latine.
“Nous nous associons à tous nos frères et soeurs LGBT du monde en réclamant la fin des attaques, des massacres et de la discrimination des LGBT a dit George Plagianos d’Axios, de l’organisation orthodoxe LGBT.

“Aujourd’hui, nous rendons hommage aux vies de Barbara Gittings, Letty Russell, Roger Casement, Simon Nkoli et à tous les avocats des droits LGBT”.
“Nous rappelons la torture, la discrimination, l’emprisonnement et la mort. Dag Hammarskjöld a dit : “La vie exige seulement de vous la force que vous possédez. Un seul exploit est possible, celui de ne pas s’enfuir…”
“Aujourd’hui, nous mettons en valeur ces mots et nous espérons que les Nations Unies le feront aussi” dit Brendan Fay.
Traduction HJL

Liens du jour :
Iran-Resist : Pendaison d’un bandit subversif
La Manica Tagliata : L’alerte de Shiva Nazar Ahari à ADN Kronos International
La Manica Tagliata : Forte inquiétude sur les journalistes kurdes
RSF : Pétition en faveur des journalistes kurdes condamnés à mort en Iran



SF Ban Ki-Moon’s Zap
July 27, 2007, 11:00 pm
Filed under: AIDS, Ban-Ki-Moon, Death Penalty, Gay, Iran, Peine de mort

bkm.jpg
GAYS DISRUPT UN SECRETARY GENERAL BAN KI-MOON AT MEETING IN SAN FRANCISCO
UN Secretary General Ban replied :
“That is most unusual welcome for me…
As Secretary General, I’m supposed to answer all questions…

The gay rights issue is very sensitive.”
Michael Petrelis