Spartakus, queer et subversif


Iranian Exactions

kavoussifar25-72.jpg

lashiran2.jpg

emambakhsh1.gif

hamid-ollah-toutazahi.jpg

ahwaz.jpg

khatami.jpg

shahinportofeh41.jpg

oomid4.jpg

pendaison2207071.jpg

ahwaziexecutions.jpg



Madjid Kavoussifar – A Hero Never Dies

kavoussifar25-72.jpg

Spartakism : Madjid Kavoussifar – A Hero Never Dies
Iran-Resist Pages

Vidéo de l’exécution

Iran – Madjid Kavoussifar et son cousin Hossein Kavoussifar (28 et 24 ans) ont été pendus publiquement ce jeudi 2 août 2007 à l’aube, en plein centre de Téhéran.

“Madjid Kavoussifar, personnage charismatique, avait un discours très politisé et il a entraîné avec lui son cousin et deux autres complices dans 5 attaques de banques à main armée pour “reprendre cet argent du pétrole” qui est régulièrement promis aux Iraniens, mais dont on n’en voit jamais la couleur.
Madjid affirmait qu’il voulait éliminer ces mollahs corrompus, d’où ses actions contre les banques du régime et le meurtre d’un juge corrompu des tribunaux révolutionnaires (nom générique des tribunaux en Iran).
Dans le cas présent, le régime a publié les noms en raison de la nature politique des crimes et des revendications subversives de l’auteur des crimes : Madjid Kavoussifar a toujours affirmé qu’il avait attaqué des banques pour reprendre sa part de l’argent du pétrole, “cet argent qui doit servir le peuple mais ne fait qu’engraisser les mollahs et les Pasdaran”.
En effet, 85% des Iraniens vivent en dessous du seuil de pauvreté, 85% des jeunes de la tranche d’âge de Madjid et Hossein Kavoussifar sont sans emploi et parallèlement, les mollahs et leurs familles s’enrichissent sur le dos de ces démunis en créant des marchés noirs pour tous les produits de première nécessité.
Madjid Kavoussifar et son cousin ont été pendus, accusés de terrorisme, car leurs discours étaient très subversifs et allaient au-delà du cadre du banditisme : ce discours touchait une jeunesse en révolte.
C’est très délibérément que le régime a diffusé les propos très subversifs de Madjid Kavoussifar : le régime des mollahs a voulu adresser directement un message très fort à tous les jeunes iraniens des milieux populaires qui se reconnaissent dans des idées de Kavoussifar.

Ce message est : «Nous vous pendrons car nous en avons les moyens».”
Source : Iran-Resist

Plus d’informations sur Madjid Kavoussifar (Kavousifar) :
En Iran, la vie ne vaut rien (Iran-Resist)