Spartakus, queer et subversif


Existrans, Contre la Psychiatrisation, Paris, 6 octobre 2007
October 8, 2007, 7:44 am
Filed under: 2007, AIDS, Existrans, Gay, LGBT, Manif, Other Video, Paris, Psychiatrisation, Trans, Transsexuel


Global Gay Solidarity Days, 3 et 4 Août 2007

globalgay.jpg

Canada, Pologne, USA… :
Actions pour les «Global Gay Solidarity Days», 3 et 4 août 2007
.

Message de Michael Petrelis :

Les «Global Gay Solidarity Days» (Journées Mondiales de Solidarité Homosexuelle), les 3 et 4 août, vont avoir lieu et je vous soumets ces deux e-mail que j’ai reçus aujourd’hui :
Le premier est de mon ami Lukasz Palucki de Varsovie, qui a organisé une action samedi avec un appel national pour que tous les bars et cafés gays allument des bougies toute la journée. Lukasz est un activiste courageux, faisant tout ce qu’il peut en faveur du LGBT local et international et il m’inspire profondément. Nous avons besoin de plus de Lukasz !

Le deuxième email vient du Canada, de la «Vancouver Pride Society» (VPS) qui publient dans leur communiqué de presse le programme de leur action du vendredi 3 août pour la «solidarité gay mondiale». Citoyens de Vancouver, LGBT, merci de nous soutenir et d’organiser une action à la laquelle beaucoup peuvent participer. Courage !

Le message de Pologne :

S’il vous plait, n’oubliez pas Varsovie. Nous nous réunirons au «Candle Meeting» près de l’Ambassade d’Iran (Krolowej Aldony 22 Str.) à Varsovie, le 4 août à 20 h.
J’ai envoyé le message à tous les clubs gays de Pologne pour mettre une bougie sur les bars, samedi, comme signe de SOLIDARITÉ GAY MONDIALE.
Vous savez qu’en Pologne, le mot “SOLIDARITÉ” est très important dans notre histoire.
J’enverrai des photos plus tard sur mon blog. Je mettrai une vidéo de notre action.
Lukasz Palucki : luke.santi@eranet.pl

Le message de Vancouver :

La « Vancouver Pride Society » (VPS) tiendra un stand et inaugurera le premier jour Solidarité Gay Mondiale qui aura lieu vendredi 3 août 2007.
Le VPS commémorera la journée en par un moment de silence lors du lancement de l’ « Official Vancouver Pride Week-end » à midi à la Vancouver Art Galerie pour se souvenir de ceux qui furent les victime des abus et manquements aux Droits de l’Homme en raison de leur orientation sexuelle.
Les « Global Gay Solidarity Days» commémorent les atrocités faites à la communauté internationale LGBT. Les activistes s’uniront dans le monde entier et enverront des messages aux fonctionnaires de leurs gouvernements, en particulier à l’ONU, pour étudier des abus de Droits de l’Homme concernant les personnes LGBT tout autour de la planète.
Vancouver sera la 10ème ville à célébrer cette journée, parmi les autres villes, New York, Caracas, Cologne, Varsovie, Mexico City, Washington DC, et Stockholm.
Quoi : Moment de silence pour le « Global Gay Solidarity Day » (lors du lancement de l’ «Official Vancouver Pride Week-end»).
Quand : Vendredi 3 Août, 2007.
Heure : 12:30
Où : Georgia St. Side to the Vancouver Art Gallery
Pourquoi : : Demande de l‘égalité des droits LGBT partout dans le Monde.
Qui : : John Boychuk, Président de la «Vancouver Pride Society», Ken Coolen, Organisateur de «Vancouver Pride Parade», Bruyère Hendelson de la «New York Pride», Tomasz Baczkowski, organisateur de la «Warsaw Pride», Marquez Tewksbury, défenseur de Droits de l’Homme.
Pour plus de renseignements, contactez Rachel Ricketts : rachel@pamelagroberman.com
Michael Petrelis

Message de Brendan Fay :

Les activistes gays des Droits de l’Homme vont se réunir à midi pour une veille (vigil) à l’ONU, pour rappeler les Principes de Yogyakarta, au mémorial Raoul Wallenberg, vendredi 3 août à midi.
Le rendez-vous est fixé au Dag Hammarskjöld Plaza, 47ème rue, et mené par John Maynard, avec bougies et guirlandes.
Les avocats concernés par ces manquements aux droits de l’homme, aux lesbiennes, aux homosexuels, bisexuels et transgenres (LGBT) organiseront ces veilles (vigils) de solidarité dans plusieurs villes autour du monde ce week-end des 3 et 4 août, Caracas, Cologne, Mexico, New York, San Diego, San Francisco, Stockholm, Vancouver, Varsovie et Washington. Les veilles de solidarité mondiale sont une réponse à l’augmentation croissante de la violence et aux dénis des droits de l’homme dans le monde entier contre les personnes LGBT.
“Nous refusons d’être silencieux face à la torture, à la discrimination et aux exécutions en Iran, aux combats homophobes à Moscou, aux autorités lithuaniennes qui interdisent le drapeau arc-en-ciel dans les rues de Vilnius. Nous refusons d’être silencieux quand beaucoup de réfugiés LGBT et de porteurs du HIV, des demandeurs d’asile, des immigrés séropositifs arrivent aux USA pour ne rencontrer que discrimination et portes fermées, ” dit Brendan Fay.
“Ce vigil reflète un esprit de la responsabilité globale parmi les activistes LGBT du monde entier. Nous refusons d’être silencieux quand nos familles, nos amours et nos vies sont traitées comme de deuxième classe partout à travers le monde. Nous serons ensembles de New York à New Delhi, de Bagdad à Belfast.”
Les organisateurs réclament l’application des principes de Yogyakarta, qui ont été approuvés cette année à la session du Conseil de droits de l’homme de l’ONU à Genève. “Ces principes établissent des normes de base pour les gouvernements qui doivent traiter les personnes dont les droits sont trop souvent niés et dont la dignité est trop souvent outragée et injuriée” a dit Scott Long, le directeur du programme LGBT des droits de l’homme. Les principes de Yogyakarta sont une réponse aux abus en raison de l’identité et de l’orientation sexuelle et de genre réelles ou perçues. Fay et les organisateurs invitent Ban Ki-Moon, le secrétaire général, et le haut-commissaire de l’ONU pour des droits de l’homme, Louise Arbour, d’assurer les droits des personnes LGBT et de les considérer comme “prioritaire pendant la prochaine session.”
“À la veille du Sweden’s National Pride Festival nous appelons à la mémoire de Dag Hammarskjöld, secrétaire général de l’ONU, homosexuel et pionnier des droits de l’homme,” a dit l’organisateur Gibert Baker. Baker est également le créateur du drapeau arc-en-ciel, symbole international du mouvement de droits civiques LGBT.
Le 3 août marque également l’anniversaire de l’exécution de l’Irlandais humaniste Roger Casement in 1916 (confirmé par ses journaux intimes). Casement, homosexuel et avocat des droits de l’homme a risqué sa vie en s’opposant à la brutalité coloniale en Afrique et en Amérique latine.
“Nous nous associons à tous nos frères et soeurs LGBT du monde en réclamant la fin des attaques, des massacres et de la discrimination des LGBT a dit George Plagianos d’Axios, de l’organisation orthodoxe LGBT.

“Aujourd’hui, nous rendons hommage aux vies de Barbara Gittings, Letty Russell, Roger Casement, Simon Nkoli et à tous les avocats des droits LGBT”.
“Nous rappelons la torture, la discrimination, l’emprisonnement et la mort. Dag Hammarskjöld a dit : “La vie exige seulement de vous la force que vous possédez. Un seul exploit est possible, celui de ne pas s’enfuir…”
“Aujourd’hui, nous mettons en valeur ces mots et nous espérons que les Nations Unies le feront aussi” dit Brendan Fay.
Traduction HJL

Liens du jour :
Iran-Resist : Pendaison d’un bandit subversif
La Manica Tagliata : L’alerte de Shiva Nazar Ahari à ADN Kronos International
La Manica Tagliata : Forte inquiétude sur les journalistes kurdes
RSF : Pétition en faveur des journalistes kurdes condamnés à mort en Iran



Hamid libéré du centre de rétention de Vincennes
July 28, 2007, 8:35 pm
Filed under: Asile, Asylum, France, Gay, Iran, Manif, Queer

freehamid2.jpg

Grace à notre mobilisation, Hamid, le jeune réfugié homosexuel iranien à été libéré aujourd’hui à 18 heures.
La forte mobilisation associative de la journée et aussi toutes les lettres reçues en sa faveur ont permis ce dénouement.
Merci à Act up, aux Panthères Roses, à Tjenbe Re et à Tapages.
Mais la situation est provisoire, il a un mois pour quitter le territoire.
Lien La Manica Tagliata



À Téhéran, à Paris, la sodomie, c’est la vie
July 28, 2007, 7:30 pm
Filed under: Act-Up, Asile, Asylum, France, Gay, Iran, Manif, Other Video, Vidéo

[livevideo id=05CC85C78D734BF18DA286DBFD84C6C8]

Rassemblement, samedi 28 juillet à 11 heures, Parvis des Droits de l’Homme à Paris
Act Up-Paris, Les Panthères roses et Tjenbe Red.
Appel aux militantEs des droits humains, des droits des personnes LGBT et contre la peine de mort à un rassemblement pour réagir aux pendaisons en Iran et à la menace d’expulsion d’un gay iranien vivant en France.



Les 12 du 22
July 28, 2007, 2:19 am
Filed under: Asile, Asylum, Death Penalty, France, Gay, Hanged, Iran, Manif

iranien22juillet07.jpg
Ebrahim Eskandari

abol-fazl-sadeghi.jpg
Abol-Fazel Sadeghi

hossein-rouh-zadeh2.jpg
Hossein Rouh-Zadeh

fazel-ramezani.jpg
Fazel Ramezani

hojat-morad-mohammadi.jpg
Hojat-Morad Mohammadi

babak-doust-hosseini.jpg
Babak Doust-Hosseini

sorour-hosseini.jpg
Sorour Hosseini

akbar-zahin-mobarran.jpg
Akbar Zahin-Mobarran

rassoul-amin-zadeh.jpg
Rassoul-Amin Zadeh

gholam-hossein-shadab.jpg
Gholam-Hossein Shadab

hamid-ollah-toutazahi.jpg
Hamid-Ollah Toutazahi

Act Up-Paris et Les Panthères roses
Pendaisons en Iran et menace d’expulsion en France : appel à rassemblement
Samedi 28 juillet à 11h, parvis des droits de l’Homme à Paris
publié en ligne : 27 juillet 2007

Appel aux militantEs des droits humains, des droits des personnes LGBT et contre la peine de mort à un rassemblement pour réagir aux pendaisons en Iran et à la menace d’expulsion d’un gay iranien vivant en France.

Nous appelons à rejoindre le rassemblement auquel a appelé hier l’association Tjenbe Red et qui se tiendra samedi 28 juillet à 11h sur le Parvis des droits de l’Homme à Paris (place du Trocadéro, métro Trocadéro). A la même heure, à Strabourg, TaPaGeS appelle à tenir une action similaire devant le Palais des droits de l’homme.

Dimanche 22 juillet, 12 hommes ont été pendus en Iran après avoir été accusés de divers crimes dont la sodomie ou des comportements jugés “immoraux”. 4 hommes avaient déjà été pendus une semaine auparavant. Le ministère français des Affaires étrangères a condamné hier ces exécutions et a relevé “avec une préoccupation particulière” qu’un officiel iranien avait annoncé le 10 juillet que l’orientation sexuelle des condamnés figurait parmi les chefs d’inculpation. 17 personnes sont encore menacés d’exécution à Téhéran, sans qu’ait été révélée leur identité ni les chefs d’inculpation qui leur ont valu d’être condamnées.

Dans le même temps, nous avons appris qu’un gay iranien de 21 ans vivant à Paris depuis un an et demi, était actuellement en danger d’expulsion vers l’Iran, pays qu’il avait quitté en raison de son orientation sexuelle. Il semble que les autorités françaises négocient son expulsion avec l’ambassade d’Iran à Paris (source : Iranian Queer Organization, IRQO).

Alors que des personnes sont régulièrement menacées, persécutées ou exécutées en Iran du fait de leur orientation sexuelle, la France doit faire pression pour empêcher de nouvelles exécutions et accorder l’asile au gay iranien qui se trouve en centre de rétention.

Nous appelons à un rassemblement de toutes celles et ceux qui souhaitent :
– manifester leur solidarité à l’égard des iraniens menacés de pendaison
– demander à la France de s’opposer à leur exécution et d’exiger de Téhéran des informations sur les motifs de leur condamnation
– demander à la France de renoncer à expulser vers l’Iran du gay iranien de 21 ans vivant en France
– demander à la France d’ouvrir largement le droit d’asile aux personnes menacées et/ou persécutées dans leur pays d’origine en raison de leur orientation sexuelle (réelle ou supposée) ou de leur identité de genre.

Rappel :
Parmi eux, il y avait Fazel Ramezani et Hajat Morad Mohammadi, qui avaient été emprisonnés pendant huit ans. Ils avaient été arrêtés après un désaccord entre une division du Pasdaran (garde révolutionnaire) et des membres du clan de Bakhtiari, qui se trouve dans le sud-est du pays.
Fazel Ramezani et Hajat Moradi Mohammadi ont été emprisonnés pour des raisons politiques et n’ont été jamais été jugés.
Emadeddin Baghi, président de l’association de défense de prisonniers, a indiqué que deux autres pendus n’étaient pas “socialement dangereux” mais ont été arrêtés, un pour ce qu’il avait écrit dans son blog personnel et l’autre parce qu’il était en possession des vidéos de musiciens iraniens de Los Angeles.
Ces 12 hommes (ici 11 photographies, Siamak Dousti n’apparait pas) ont été pendus le 22 juillet 2007. Initialement 20 étaient annoncés parmi lesquels 6 homosexuels.
Les charges d’homosexualité, sodomie (lavat), crime à la vertu ont été modifiées en agressions physiques, perturbations de l’ordre public, vols, viols, meurtres, vols à main armée et recel, vente et livraison de stupéfiants, intimidation, pyromanie, trafic d’armes, violences sur miliciens afin de convenir à l’opinion internationale.
Ils ont été pendus dans l’enceinte de la prison.
Les photographies datent toutes du même jour, le dernier.